La Belgique consacre plus de 10% de son produit intérieur brut (PIB) aux soins de santé [1], se classant ainsi au quatrième rang au sein de l'Union européenne. Malgré ces investissements, le pays occupe le 19e rang en termes de mortalité évitable [2]. Les données doivent être interprétées avec prudence et considérées dans leur globalité, mais elles suscitent d'importantes questions quant à l'efficacité du système de santé en Belgique.

Au cours d'une discussion avec Monsieur de Drée, directeur général adjoint de l'hôpital universitaire de Bruxelles et président d', dans le cadre de notre sérienous avons exploré des solutions potentielles pour remédier à cette situation.

Selon Monsieur de Drée, la satisfaction des citoyens belges à l'égard du système de santé découle en grande partie de son accessibilité et de sa dispersion : "Les citoyens belges bénéficient d'un accès étendu, voire très étendu, aux soins de santé, une dimension très appréciée. La dispersion géographique des soins à travers le pays est également positive pour les patients."

Cependant, il souligne le manque de leviers de prévention, un élément crucial pour réduire la mortalité évitable : "Il est impératif d'aller plus loin pour aider le patient à jouer un rôle actif dans son parcours de santé.

Cela nécessite des solutions innovantes permettant un accès rapide au diagnostic, que ce soit à l'hôpital, à domicile, ou chez les professionnels de santé en dehors de l'hôpital. Identifier et traiter une maladie le plus tôt possible est la meilleure approche pour éviter qu'elle ne devienne un épisode de soins extrêmement aigu." Interrogé sur d'autres actions prioritaires, Monsieur de Drée met en lumière les problèmes de pénuries de personnel, de médicaments et de financement au sein des hôpitaux. Il souligne également la nécessité d'accroître les incitants à l'innovation dans le secteur hospitalier afin de favoriser le progrès médical.

“On n'a pas aujourd'hui d'éléments flagrants qui tendent à prouver que notre système soit plus inefficace qu’un autre. Par contre, dégager des moyens pour l'innovation permettrait de transformer le système autour des besoins des patients et on sait qu'ils évoluent.”

Monsieur de Drée entrevoit deux axes majeurs dans la transformation des soins de santé : spécialiser davantage les hôpitaux pour les soins complexes et adopter une approche plus numérique pour rendre le parcours du patient plus fluide.

La discussion converge vers les solutions suivantes : renforcer l’aspect préventif,  promouvoir l'innovation et transformer le système pour mieux répondre aux besoins changeants des patients. Ces initiatives pourraient constituer les bases d'une amélioration significative de l'efficacité et des résultats de santé en Belgique.

References

R.E. : Pharm E. De Bruyne - M-BE-00002572 - Created on 22/12/2023

Ce site Internet contient des informations sur des produits qui s'adressent à un large public et peut contenir des renseignements ou informations sur différents produits qui ne sont pas accessibles ou valables dans votre pays. Nous déclinons toute responsabilité quant à l'accès à de telles informations qui ne seraient pas conformes à toute exigence légale, réglementation, enregistrement ou usage en vigueur dans votre pays d'origine.