Les innovations qui changent la vie dans le domaine des soins de santé n'ont de sens que si elles atteignent les personnes qui en ont besoin. Alors que nous nous efforçons de développer des méthodes nouvelles et améliorées pour traiter le cancer du poumon au stade précoce, il est essentiel de redéfinir la manière dont nous évaluons l'efficacité des traitements. Au lieu de s'appuyer uniquement sur les mesures conventionnelles, il est primordial de comprendre et de hiérarchiser ce qui compte le plus pour les patients. Dans cet article, nous nous penchons sur l'importance cruciale des nouveaux critères d'évaluation dans les soins de santé avec notre directeur médical, Dr Nizar Sebti, dont les idées fournissent un récit convaincant à l'intersection de l'innovation médicale et du bien-être des patients.

Il est souvent difficile de détecter un cancer du poumon à un stade précoce, car les symptômes peuvent ne pas être perceptibles avant que la maladie ne progresse. Le diagnostic implique généralement des examens d'imagerie, tels que le CT-scan et la biopsie. Une innovation intéressante est la mise au point de CT-scans à faible dose, plus sensibles à la détection de nodules pulmonaires plus petits. De plus, les progrès de l'IA et de l'apprentissage automatique ont permis le développement de systèmes de détection assistée par ordinateur, qui peuvent aider les radiologues à identifier les lésions cancéreuses potentielles. Les options de traitement du cancer du poumon à un stade précoce peuvent inclure la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie et l'immunothérapie

L'immunothérapie - des médicaments qui aident le système immunitaire à reconnaître et à attaquer les cellules cancéreuses - a changé la donne dansDans le passé, nous utilisions principalement ce traitement pour les cancers du poumon avancés, mais aujourd'hui, la recherche montre qu'il pourrait également contribuer à réduire le risque de réapparition du cancer aux stades précoces. Cela nous donne l'espoir de trouver d'autres moyens de traiter ce cancer.

Très récemment, des progrès significatifs ont été réalisés dans la personnalisation des traitements pour les personnes atteintes d'un cancer du poumon à un stade précoce. Ils examinent de près les gènes de la tumeur, ce que l'on appelle le profilage moléculaire, ce qui permet de mettre au point des thérapies ciblées plus efficaces.

L'un des défis consiste à rendre ces technologies et thérapies de pointe accessibles aux patients. De plus, il n'existe pas de programme de dépistage du cancer du poumon en Belgique. Un tel programme de dépistage consisterait à inviter l'ensemble de la population répondant à des conditions spécifiques à passer un examen médical proactif afin de déterminer si elle présente des lésions de cancer du poumon. L'absence d'un tel programme de dépistage limite les possibilités pour les patients d'obtenir un diagnostic précoce.

L'un des principaux défis actuels est la reconnaissance de nouveaux critères d'évaluation des essais cliniques qui mesurent l'efficacité d'une intervention médicale, telle qu'un nouveau médicament ou un nouveau traitement. La plupart des essais cliniques sur le cancer du poumon à un stade précoce utilisent de nouveaux critères d'évaluation, tels que la mesure du temps pendant lequel aucun signe de cancer n'est détecté (survie sans maladie, DFS) et la durée pendant laquelle un patient ne présente pas certains événements négatifs, tels que la récidive, la progression, les complications ou le décès (survie sans événement, EFS).

Les critères utilisés jusqu'à présent pour évaluer l'efficacité d'un traitement sont pertinents dans un contexte de maladie avancée voire métastatique. Les thérapies actuelles visent des stades plus précoces  où l'objectif peut être la guérison; il est dès lors impératif d'évaluer les traitements selon des paramètres plus adaptés comme la qualité de vie ou le risque de récidive.

La reconnaissance et l'intégration de nouveaux critères d'évaluation peuvent conduire à des résultats plus précis et utiles dans la recherche clinique.

Il peut s'agir de résultats rapportés par les patients, de biomarqueurs, de critères de substitution ou d'autres mesures qui reflètent mieux les objectifs spécifiques d'une étude ou l'impact d'un nouveau traitement.

Malheureusement, ces nouveaux paramètres ne sont pas encore adoptés par tout le monde ou reconnus par les différentes parties prenantes. À mesure que les innovations s'étendent à des contextes de cancer plus précoces, les critères d'évaluation que nous utilisons pour mesurer l'impact de ces innovations doivent également s'adapter.

La reconnaissance de nouveaux critères d'évaluation nécessite un débat entre les cliniciens, les statisticiens, les experts en réglementation, l'industrie, les payeurs et d'autres spécialistes, ce qui peut s'avérer difficile à coordonner.

Roche BeLux est fier d'être un membre du groupe de travailsur le cancer du poumon (LCWG - Lung Cancer Working Group), récemment lancé - un effort de collaboration dédié à l'avancement de solutions pour une prévention, des soins et un traitement efficaces du cancer pour les patients atteints de cancer du poumon en Belgique. Nous croyons fermement au pouvoir de la collaboration au-delà des frontières organisationnelles, en tant que partenaires égaux, pour avoir un impact positif sur le bien-être des patients et de leurs familles confrontés aux défis du cancer du poumon.

L'accès rapide aux traitements innovants est un domaine clé de notre collaboration, et nous étendons nos efforts en nous associant à, l’association générale de l’industrie du médicament, pour travailler collectivement à l'amélioration de l'accessibilité des soins de santé et de la qualité de vie avec le groupe de travail politique "plan cancer". 

Ensemble, nous nous engageons à favoriser un avenir meilleur pour les personnes touchées par le cancer du poumon en Belgique.

R.E.: Pharm. E. De Bruyne- M-BE-00002506 - created on 20/11/2023

Ce site Internet contient des informations sur des produits qui s'adressent à un large public et peut contenir des renseignements ou informations sur différents produits qui ne sont pas accessibles ou valables dans votre pays. Nous déclinons toute responsabilité quant à l'accès à de telles informations qui ne seraient pas conformes à toute exigence légale, réglementation, enregistrement ou usage en vigueur dans votre pays d'origine.