Un premier anniversaire plein de promesses pour GeNeo

Il y a un an, Roche Belgique/Luxembourg signait avec la Belgian Society of Medical Oncology (BSMO) l’accord de la Saint-Valentin qui lançait le projet GeNeo. Presque une histoire d’amour, cette collaboration sans précédent est dédiée à la création d’un cadre national pour la médecine personnalisée (Personalised Healthcare) en Belgique.

Pour célébrer le premier anniversaire du projet, Roche a posé quelques questions au groupe Precision de la BSMO, qui est son parrain académique.

Un an après le lancement du projet GeNeo, où en sommes-nous ?

[Gordana] : L’étude au cœur du projet GeNeo a été retardée en raison de la pandémie mais nous avons commencé à enrôler des patients en octobre et sommes confiants de pouvoir recruter 1000 patients dans de multiples indications en oncologie d’ici février 2022 comme prévu. Jusqu’à présent, nous avons pu identifier un nombre élevé de patients présentant ce que l’on appelle des « aberrations génomiques », qui peuvent faire croître, diviser ou différencier la tumeur de manière incontrôlée. 

Que démontre le projet GeNeo?

[Roberto] : A l’aide d’un test unique appelé ‘profilage génomique complet’, nous pourrons réaliser la même analyse pour tous les patients recrutés en Belgique afin de déterminer les facteurs génétiques de leur maladie. Cela signifie davantage d’options de traitement pour les cliniciens comme pour le patient, démontrant la nature personnalisée de la médecine génomique. La création consécutive d’une base de données clinico-génomique au niveau national va par la suite dynamiser de futures initiatives de recherche. Cela permettra d’optimiser l’utilisation des ressources des soins de santé dans notre pays, tant au niveau de la qualité que de l’efficacité. Le cadre actuel de GeNeo intégrant la collaboration entre l’industrie, l’académie et le gouvernement est donc destinée à servir de modèle pour toutes les initiatives futures visant à intégrer durablement la médecine génomique dans les systèmes de soins de santé. 

L’étape suivante du projet est le rapport d’analyse intermédiaire, qui sera publié en septembre 2021.

« Hacker » l’innovation dans les soins de santé

Entre-temps, chez Roche, nous continuons à œuvrer à la concrétisation de la médecine personnalisée en Belgique, notamment en nous associant à Hack Belgium Labs pour l’organisation d’un événement « Hack Healthcare » sur la prévention personnalisée les 27 et 28 avril 2021.

Nous croyons fermement au pouvoir de la collaboration et pensons qu’il est indispensable de nous montrer plus créatifs si nous voulons continuer à innover avec succès et libérer les promesses offertes par les nouvelles technologies.

Cet événement vise à explorer des solutions en matière de soins de santé afin que l’industrie puisse fournir de meilleurs résultats et soulager la pression sur les ressources limitées.

En savoir plus

Actualité de Roche

R.E. Pharm Eline De Bruyne M-BE-00002320 created on 05/09/2023

Ce site Internet contient des informations sur des produits qui s'adressent à un large public et peut contenir des renseignements ou informations sur différents produits qui ne sont pas accessibles ou valables dans votre pays. Nous déclinons toute responsabilité quant à l'accès à de telles informations qui ne seraient pas conformes à toute exigence légale, réglementation, enregistrement ou usage en vigueur dans votre pays d'origine.

Roche Pharma à AnderlechtRoche Diagnostics à DiegemLinkedInTwitterFacebookInstagramPour les patientsSécurité des patientsConditions d’utilisationAvis de Confidentialité