L'excès de poids

Une épidémie des sociétés modernes et des pays en voie de développement

Qu’est-ce que l'excès de poids ?  

L'excès de poids et l'obésité correspondent à différents degrés d’un état caractérisé par une accumulation de graisses corporelles, de nature à mettre la santé en danger.

Overweight

L'obésité peut être mesurée de différentes manières.

L'une d'elles est l'Indice de Masse Corporelle (IMC ou, en anglais, BMI – Body Mass Index).

On considère que pour être en bonne santé, l’IMC doit être compris entre 18,5 et 25 kg/m 2 .
L'excès de poids correspond à un IMC compris entre 25 et 30 kg/m 2 .  

Les personnes obèses, c'est-à-dire les personnes qui présentent un IMC supérieur à 30 kg/m 2 , sont particulièrement exposées à des problèmes de santé, et ce risque augmente proportionnellement à l'IMC.

Quelles maladies peuvent être associées à l’obésité? 

  • Hypertension artérielle
  • Hypercholestérolémie
  • Diabète de type 2
  • Problèmes de dos, arthrose
  • Artériosclérose, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral

Depuis peu, l’accent est de plus en plus souvent mis sur une augmentation du tour de taille, facilement mesurable à l’aide d’un mètre-ruban. Il est prouvé que ce tour de taille donne une indication plus précise du risque de développer une des maladies mentionnées ci-dessus. 

  • Pour les hommes, plus de 94 cm, signifient déjà un risque plus élevé
  • Pour les femmes c’est plus de 80 cm.

 Top

Quelles sont les causes de l'excès de poids ?  

Une alimentation déséquilibrée est la cause principale du surpoids. D’autant plus que, dans la vie quotidienne, nous faisons de moins en moins d’activité physique (télévision, jeux PC et job sédentaire).

Les personnes qui ont une alimentation déséquilibrée consomment généralement trop de graisses et trop de sucres. Cet excédent de graisses et de sucres apporte un surplus d'énergie à l'organisme. Lorsque l'exercice physique ne permet pas de brûler toute cette énergie en trop, celle-ci est stockée sous forme de graisses corporelles. L'excès de poids apparaît lorsque l'apport alimentaire d'énergie est supérieur à la dépense d'énergie de l'organisme.

Les facteurs qui prédisposent à l’obésité sont les suivants : 

  • mauvaises habitudes alimentaires
  • manque d'exercice physique
  • antécédents familiaux d'obésité
  • maladie sous-jacente telle que diabète de type 2

Top

Existe-t-il des prédispositions génétiques au développement de l'excès de poids ? 

D'une manière générale, il semble que la responsabilité des gènes dans l'obésité soit de l'ordre de 25–40%.

Il est possible que les gènes de l'obésité exercent leurs effets en altérant les dépenses énergétiques de l'organisme, l'appétit ou encore la façon dont l'organisme transforme les nutriments. Récemment, un certain nombre de gènes ont été identifiés et associés à l'obésité. Parmi ces derniers figurent des mutations du gène de la leptine, du récepteur de la mélanocortine 4, de l'enzyme de clivage du cholestérol et d’un facteur de transcription, le PPAR gamma.


Top

Comment diagnostique-t-on l'excès de poids ?   

Le diagnostic de l’obésité repose sur la collecte et l’analyse des éléments suivants :

  • Antécédents familiaux, habitudes alimentaires, environnement social et facteurs psychologiques
  • Tour de taille
  • Mesure de la pression sanguine, des lipides sanguins et du taux de glucose
  • Poids, taille: calcul de l'Indice de Masse Corporelle (IMC)

Qu'est-ce que l'Indice de Masse Corporelle?

L'Indice de Masse Corporelle (IMC ou Indice de Quételet) est l’indice qui permet d’évaluer si une personne présente un excès de poids et à quel degré. Sa formule repose sur la mesure du poids et de la taille.

BMI_formula

Quelle est l'importance du tour de taille?

La mesure du rapport entre le tour de taille et le tour de hanche fournit des renseignements importants sur la répartition des graisses, laquelle joue un rôle de premier plan dans les pathologies associées à l'obésité; en effet, les risques sont plus grands lors d’une accumulation abdominale des graisses (silhouette en forme de pomme, rapport taille/hanche >1) que lors d’une accumulation plus au niveau des membres inférieurs (forme de poire, rapport taille/hanche<0.9). Le rapport tour de taille/tour de hanches a longtemps été repris comme indicateur du type de silhouette (pomme ou poire) mais a perdu son intérêt médical, car une simple mesure du tour de taille donne suffisamment d’information sur le risque de santé.

Ainsi, les femmes qui ont un tour de taille de plus de 80 cm et les hommes qui ont un tour de taille de plus de 94 cm présentent un risque accru lié à l'obésité.

Top

Comment traite-t-on l'excès de poids ?  

1. Attentes réalistes

Le succès du traitement dépend du réalisme des objectifs et de la volonté du patient de les atteindre:

  • Une perte de poids de l'ordre de 5–10% (soit 5–10 kg pour un poids initial de 100 kg) constitue déjà un résultat encourageant.
  • Dans certains cas, l’objectif est d'obtenir une régression des pathologies associées (hypertension artérielle, diabète de type 2, hyperlipidémie) et en conséquence, une amélioration de l'état de santé.
  • Après une perte de poids, l’accent doit être mis sur la stabilisation du nouveau poids à long terme (même après une réduction modeste). C’est un aspect crucial pour le maintien des résultats d’un point de vue santé.

2. Premières mesures d'une stratégie de perte de poids à long terme

  • Consultez un médecin de votre choix.
  • Modifiez vos habitudes alimentaires en mangeant plus de fruits, de légumes et de fibres.
    Evitez d’ajouter des matières grasses à vos préparations. Optez pour les aliments pauvres en graisses. Faites-vous aider par un(e) diététicien(ne).
  • Faites plus d'exercice physique, en commençant par des promenades régulières d’au moins 30 minutes plusieurs fois par semaine.
  • Fixez-vous des objectifs réalistes, c'est-à-dire une perte de poids progressive de l'ordre de 1–2 kg par mois.

3. Traitement médicamenteux et programme d’accompagnement

La prise d’un médicament anti-obésité se fait uniquement sur recommandation et prescription d’un médecin, en complément d’un régime alimentaire adapté et d’exercices physiques.

Afin d’aider les médecins et leurs patients, il existe des programmes qui permettent progressivement de modifier son alimentation de façon saine et durable. Ces programmes proposent une assistance sous la forme de conseils réguliers, des petits trucs à intégrer dans ses habitudes quotidiennes et de délicieuses recettes afin de progressivement et sainement perdre du poids et maintenir les résultats de façon durable. Parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien, ceux-ci vous remettront des documents d’informations qui vous diront comment avoir accès à ces programmes d’adaptation de votre alimentation. 

 Top

Comment prévenir l'excès de poids ?  

Les muscles sont nos plus gros consommateurs d'énergie corporelle. Lors d'exercice physique, votre organisme puise dans les graisses, les glucides et l'oxygène l'énergie dont il a besoin, stimulant ainsi la combustion des graisses.

Par conséquent, il recommandé à toute personne de faire de l’exercice physique. Si cela est impossible ou si vous avez un travail peu physique il est conseillé d’éviter de consommer trop de graisses, et en tout cas, celles-ci ne devraient par dépasser 30% de la ration calorique journalière.

1. Exercice physique et sport

Les différents types de sport ne conviennent pas tous aux personnes qui ont du poids à perdre.

Avant de pratiquer un sport, faites évaluer votre état de santé par un médecin. Celui-ci vous dira, lequel - d'un marathon ou d'une longue promenade tous les matins - est le plus approprié et par quoi commencer.

Walk

2. Modification des habitudes alimentaires

Une perte de poids efficace requiert un changement de vos habitudes alimentaires. Le jeun et les régimes draconiens ne constituent pas de bons moyens de parvenir au résultat visé. Ceux-ci peuvent même être dangereux pour la santé et bien souvent la reprise de poids après le régime est plus importante que la perte de poids initiale (effet Yo-Yo). Dans ce cas lorsque l’on accumule les régimes infructueux et les reprises de poids il devient de plus en plus difficile de maigrir.

Top

Ce que vous devez savoir  

 En Belgique, près d’un belge sur deux a un IMC supérieur à 25.

  • En Belgique, près d’un belge sur deux a un IMC supérieur à 25.
       -  On estime que 43% de la population belge est en excès pondéral.
       -  20% des belges ont un IMC supérieur à 30 et sont donc obèses. 

  • Dans 90% des cas de diabète, l’obésité est considérée comme la cause de l’apparition de ce diabète .En Belgique, on estime que plus 320 000 personnes souffrent du diabètes de type 2 et plus de la moitié l’ignore car elles n’ont pas été diagnostiquées.
  • Le diabète pèse très lourd dans le budget des soins de santé. En 1998, plus d’un milliard d’euro ont été consacré au traitement du diabète en Belgique, cela signifie près de 9% du budget des soins de santé pour cette année-là. 

Top