Roche et l'anémie

Roche et l'anémie

figures

Depuis 20 ans, Roche est active dans le développement des traitements de l'anémie. A côté de l'érythropoïétine humaine recombinante classique, Roche a développé récemment un activateur continu du récepteur à l'érythropoïétine (CERA) qui ne doit être administrée qu'une seule fois toutes les deux ou quatre semaines.

De plus, Roche soutient la recherche épidémiologique avec l'étude “Ericabel”.

ERICABEL est l'acronyme de "Early Renal Impairment and Cardiovascular Assessment in Belgium".

Pendant 6 ans, un groupe de 926 patients présentant une forme bénigne d'hypertension est suivi de près par 96 médecins généralistes. L'étude vise à obtenir une meilleure idée du lien entre une série de facteurs de risque cardiovasculaires, le Syndrome Métabolique, la fonction rénale et la souffrance cardiovasculaire. Cette étude est unique en Belgique, et par extension dans le monde. Elle peut nous apprendre pas mal de choses quant à l'impact de la durée de ces facteurs de risque et de l'évolution de celle-ci sur le système rénal et cardiovasculaire. L'insuffisance rénale est en effet une maladie insidieuse, le patient ne présente souvent aucun symptôme pendant des années et soudainement se voit diagnostiquer une perte de la fonction rénale. Le diagnostic arrive donc souvent trop tard et les dégâts sont alors déjà irréversibles.